Installation du Groupe de Travail Chargé de l’élaboration du Guide des Journalistes pour la promotion et la protection des droits de l’enfant et de l’adolescent dans les médias nigériens.

par Super User

Installation,  ce lundi 09/09/2019 du groupe de travail chargé de l’élaboration d’un guide des journalistes pour la promotion et la protection des droits de l’enfant et de l’adolescent dans les médias nigériens, par le Vice-Président du Conseil Supérieur de la Communication (CSC), Monsieur Hachimou Chinkafa. Créé par la délibération n°0022 /CSC du 29 aout 2019,  ce groupe de travail a pour mandat de proposer au CSC un guide de protection des droits de l’enfant et de déposer son rapport au Président du CSC dans un délai de dix (10)  jours a rappelé le Vice-président du CSC.

Le groupe est composé comme suit conformément à la décision n° 0086 /P/CSC du 03 septembre 2019 portant composition, organisation et fonctionnement du groupe de travail :

Présidente : Madame Hadiza Khalifa, Rapporteur du Conseil supérieur de la Communication

Rapporteur : Madame Raynatou Sadou Salifou, membre du Conseil supérieur de la communication

Membres

          Monsieur Souleymane Anza, Secrétaire général du CSC ;

          Monsieur Nassirou Malam Issa : Directeur de cabinet du Président du CSC ;

          Monsieur Laoual Sallaou Ismaël, Conseiller Technique du Président du CSC

          Madame Marie-Rose Tamakloe, Directrice du Pluralisme, de la Déontologie et de la Publicité du CSC ;

          Monsieur Garba Ousmane, Directeur des Etudes et de la Programmation du CSC ;

          Madame Idi Hadizatou Adamou, Directrice des Affaires Juridiques et du Contentieux du CSC ;

          Madame Bako Binta Saley, Chargée des relations avec les médias, UNICEF

          Madame  Hamet Aicha, Directrice de la Prévention et de la protection des droits des enfants, Ministère la Promotion  de la femme et de la protection de l’enfant.

En effet, ce guide doit être un document succinct, à usage pratique qui servira d’orientation aux journalistes dans leurs productions afin de changer le narratif sur l’image de l’enfant et mieux promouvoir et protéger son droit. Il doit  faire ressortir une liste utile de la législation en matière des droits de l’enfant dans les médias et proposer des mécanismes pouvant faciliter aux médias la prise en compte de ces droits.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.

Commentaires