Cérémonie d’ouverture de la session ordinaire du CSC au titre du mois de Mai 2019

par Super User

Le Président du Conseil Supérieur de la Communication, Dr Sani Kabir, a présidé ce lundi 27, dans la salle de réunion, de l’Institution, la session ordinaire au titre du mois de Mai 2019. Suite à l’attaque terroriste repoussée de la prison de haute sécurité de Koutoukalé et l’embuscade de Tongo Tongo, Dr Sani Kabir a présenté ses condoléances les plus émues  aux familles des victimes, aux forces de Défense et de sécurité et l’ensemble de la Nation.

 La présente session, a-t-il indiqué, intervient aussi dans un contexte marqué par des dérives sur les réseaux sociaux d’où la condamnation de l’instance de régulation de la presse de la tendance observée ces derniers temps et dont le président en appelle à l’exercice strict des libertés si chèrement acquises dans le respect des lois et règlements en vigueur.

Investi du pouvoir de veiller au libre exercice de la liberté d’expression et de presse, le Conseil Supérieur de la Communication ne saurait rester indifférent face aux dérives observées sur les réseaux sociaux, a noté Dr Sani Kabir. Pour le Président du CSC, le mauvais usage qui en est fait, l’abus dont font preuve certains internautes, l’ampleur et la nature des discours violents observés sur ces réseaux sociaux interpelle la société sur la nécessité de restaurer la véritable mission des réseaux sociaux au Niger, celle de consolider la paix, l’unité nationale, la cohésion sociale, bref la démocratie et l’Etat de droit.

Abordant le projet d’ordre du jour de la session le président a souligné qu’il s’articule autour des points suivants : Examen et Adoption du procès-verbal de la session ordinaire du mois d'avril 2019 ; Informations sur le CSC ; Examen et adoption des dossiers de demandes de création, d'installation et d'exploitation des services de communication audiovisuelle privés ; Examen et adoption des travaux de commissions ; Examen et adoption du rapport du Groupe de travail sur la situation des TV et bouquets.

Parmi les points inscrit à l’ordre du jour, le Président du CSC a également insisté sur celui relatif à l’examen du rapport du groupe de travail chargé de faire la situation des télévision et bouquets. Ce Groupe de Travail, mis en place par Délibération n°0017/CSC du 28 février 2019, a eu pour mandat de  Faire la situation de tous les organes de télévisions installées au Niger en insistant particulièrement sur  les programmes, les moyens techniques, le personnel et les fréquences ; le respect du cahier des charges ; le respect de la grille des programmes ; la situation des autorisations, de Faire la situation de tous les bouquets satellitaires, à travers notamment les autorisations ;le nombre de chaines diffusées ; le nombre d’abonnés ;la couverture géographique.

 Le Président a motivé l’examen de ce point pour d’une part, le débat sur la signature de la convention collective et de la TNT qui oblige le CSC à réadapter le cadre juridique et institutionnel de la régulation audit contexte et d’autre part, la nouvelle réorientation du fonds d’aide à la presse, consécutive à la modification de la loi sur le CSC.

C’est pour toutes ces raisons que le CSC a estimé nécessaire de mener un contrôle de l’ensemble des télévisions et bouquets pour identifier au cas par cas les insuffisances et proposer aux promoteurs les mesures correctives avant la signature de nouveaux cahiers de charges. Enfin, Dr Sani Kabir a souhaité par anticipation ses meilleurs vœux à tous à l’occasion de la fin du mois béni de Ramadan

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.

Commentaires