Séminaire de formation des membres du Conseil Supérieur de la Communication sur « Le cadre juridique et institutionnel de la communication audiovisuelle face à l’avènement de la radiodiffusion numérique »

par Super User

Ce lundi, 26 Novembre 2018, s’est ouvert un séminaire de formation à l’intention des membres du CSC, sur le thème « le cadre juridique et institutionnel de la communication audiovisuelle face à l’avènement de la radiodiffusion numérique », au cabinet du Président du Conseil Supérieur de la Communication. Le séminaire qui durera trois (3) jours s’est vu rehaussé par la présence des membres du gouvernement à la cérémonie d’ouverture.

Dans son allocution, le Président du Conseil Supérieur de la Communication, Dr Sani Kabir, a salué la présence de la délégation du CSC du Burkina Faso,  conduite par son Vice-Président, Monsieur Abdoul Aziz Bamogo, qui participe à cet atelier de formation et d’échanges d’expériences. «  Cela témoigne l’intérêt que  le CSC du Burkina Faso porte à l’étroite collaboration qui  a toujours  existé entre les deux institutions et qui se consolide d’avantage à travers les différents réseaux que nous avions en commun à savoir, le Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication (RIARC), le Réseau Francophone des Régulateurs des Médias (REFRAM) et la Plateforme des Instances de Régulation des Médias des pays membres de l’UEMOA et de la Guinée » a ajouté Dr Sani Kabir. Comme le Niger, le Burkina Faso est aussi engagé dans le processus de la TNT et ce sera l’occasion d’échanges d’expérience sur la question.

En effet, l’objectif principal de cette formation qui durera trois (3) jours est de renforcer les capacités des membres du CSC sur le nouveau cadre juridique et institutionnel du secteur de la communication audiovisuelle, face à la migration vers la radiodiffusion numérique, afin de leur permettre d’assurer une régulation efficace.

Face à ces enjeux majeurs,  les objectifs spécifiques de la formation sont de permettre au collège des Conseillers et au personnel administratif et technique du CSC de mieux appréhender :

- les contextes politique, technologique, juridique et institutionnel de la nouvelle réglementation de la communication audiovisuelle tant au niveau international que national ;

- le contenu de la nouvelle réglementation, notamment la segmentation des différentes activités, leurs régimes juridiques, les procédures d’autorisation et les instances compétentes ;

- les interrelations entre les différents acteurs impliqués, notamment entre les opérateurs et les régulateurs, entre les opérateurs des différents segments d’activités;

- le processus de passage de la télévision analogique à la télévision numérique ;

- Et les rôles et les obligations de chacun des acteurs impliqués.

Pour cette formation, trois (3) consultants vont faire leur expertise sur les bouleversements qu’induira le passage à la TNT, notamment à travers l’activité d’édition des services de communication audiovisuelle, les activités d’opérateurs de multiplex et d’opérateur de diffusion, celles des distributeurs des services, de la régulation de ces services, et des dispositions transitoires relatives au processus de transition vers la télévision numérique terrestre et à l'arrêt de la diffusion de la télévision analogique.

Le Président a invité les participants à suivre avec une attention particulière et surtout avec assiduité, les différents modules qui seront présentés afin qu’ils puissent s’armer conséquemment des outils juridiques et institutionnels qui permettront d’assurer pleinement la mission face à ses nouveaux changements.

Le Président du CSC, Dr Sani Kabir, a terminé ses propos en exprimant ses sincères remerciements au gouvernement qui a non seulement conduit minutieusement et avec diligence le processus de migration vers la TNT mais aussi pour avoir facilité  ce séminaire de renforcement de capacités des membres du CSC et de son personnel sur la TNT.

 

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.

Commentaires