Mission de vulgarisation des textes sur la communication à l’intérieur du pays (Dosso, Zinder, Tahoua)

par Super User

Le Président du Conseil Supérieur de la Communication, Dr. Sani Kabir, a entamé le lundi 30 Juillet 2018,

une campagne  de vulgarisation des textes régissant la communication et la presse au Niger, qui durera une dizaine de jours à l’intérieur du pays. Ce périple qui a duré 11 jours l’a conduit à Dosso, Zinder et Tahoua en passant par Maradi. Dans les chefs-lieux des régions qu’il a visitées, Dr Sani Kabir a entretenu d’abord les journalistes, sur le constat établi par le Conseil Supérieur de la Communication à travers le monitoring qu’il effectue. Il est apparu en effet, quelques dérapages qui sont susceptibles d’entamer la cohésion nationale, la sécurité et de troubler l’ordre public.  Certains médias, a-t-il martelé partout, n’hésitent pas à diffuser de fausses informations, des messages haineux, des injures et d’autres propos qui peuvent inciter à la haine ethnique ou raciale. Le Conseil Supérieur de la Communication, a indiqué le Président, a relevé la diffusion à profusion de la publicité des produits de la pharmacopée traditionnelle, des publicités souvent mensongères qui exposent nos populations à de véritables dangers qui peuvent affecter leur santé. Et pourtant, a-t-il rappelé la réglementation en vigueur interdit et condamne formellement ces pratiques. Ces pour toutes ses raisons a expliqué Dr Sani Kabir, que le CSC a engagé ces missions avec l’objectif principal de rendre accessibles les textes juridiques en matière de régulation et de renforcer les capacités des acteurs médiatiques, des acteurs politiques, de la société civile et des forces de défense et de sécurité sur le rôle du Conseil Supérieur de la Communication. Il s’agit spécifiquement de faire connaitre les modifications de la loi sur le CSC et leurs implication, de faire connaitre le décret régissant la publicité par voie de presse au Niger, d’expliquer de manière approfondie le rôle du Régulateur, d’expliquer les rôles et les responsabilités des médias, selon la loi et enfin de mettre à la disposition des acteurs les textes juridiques sur la communication a-t-il ajouté . Dr Sani Kabir a, au cours de cette mission de vulgarisation, échangé au total avec 200 journalistes, 60 acteurs politiques et de la société civile, des FDS en vue du renforcement de capacités en matière des textes juridiques sur la communication au Niger.

Les Gouverneurs desdites régions se sont réjouis quant au choix porté sur leurs localités respectives pour cette mission de vulgarisation des textes sur la communication et ont réservé un accueil chaleureux au président du Conseil Supérieur de la Communication et sa délégation. Ils ont en outre félicité le CSC pour cette initiative qui selon eux placera les médias et les journalistes devant leur responsabilité de promouvoir la paix, la cohésion et l’unité nationale.

Partout, les autorités administratives, les acteurs politiques et de la société civile, les Forces de défense et de sécurité ont souhaité que de telles rencontres soient organisées régulièrement en vue de les entretenir sur les cadres juridiques et institutionnels de nos Institutions.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.

Commentaires