Cérémonie de remise officielle de l’avant-projet de texte portant principes fondamentaux de la protection de la liberté de presse au Niger

par Super User

Le Président du Conseil Supérieur de la Communication, Dr. Sani Kabir, a procédé ce mardi 10 Juillet 2018, à la remise officielle, de l’avant-projet de texte portant principes fondamentaux de la protection de la liberté de presse au Niger au Ministre de la Communication Monsieur Salah Habi en présence de Monsieur Issouf Barkaï, Ministre chargé des Relations avec les Institutions.

Dans son allocution, le Président du CSC a souligné que l’avant- projet de la loi a été élaboré conformément aux prérogatives dévolues au CSC par la loi 2012-34 du 07 juin 2012, portant composition, attributions, organisation et fonctionnement du Conseil Supérieur de la Communication modifiée et complétée par la loi N°2018-31 du 16 Mai 2018 qui dispose en son article 9 , il cite : «Le Conseil Supérieur de la Communication peut formuler à l’intention des pouvoirs exécutif et législatif, des propositions, des avis et des recommandations sur les questions relevant de sa compétence. Le Conseil Supérieur de la Communication délibère sur les toutes les questions intéressant la communication notamment la qualité des activités des médias des secteurs public et privé de la communication…».

En effet, conformément à ces dispositions, le CSC a initié une proposition de réécriture de l’Ordonnance n°2010-35 du 04 Juin 2010, portant régime de la liberté de presse, at-il précisé avant de poursuivre que ‘’Cette initiative est motivée par la nécessité d’élaborer une nouvelle loi qui garantit à la fois un meilleur exercice de  la profession de journaliste, la liberté de la presse et l’indépendance des médias et qui pose les principes fondamentaux de la protection de la liberté de presse conformément aux dispositions de l’article 100 de la Constitution du 25 Novembre 2010’’.

Dr Sani Kabir, a rappelé au Ministre de la Communication, que l’avant-projet décline clairement les principes fondamentaux de la protection de la liberté de la presse écrite, de la presse audiovisuelle et de la presse électronique tout en maintenant l’option de la dépénalisation des délits de presse. Il précise également que l’avant-projet comporte douze (12) chapitres et  quatre-vingt-onze (91) articles.

Le Président du Conseil Supérieur de la Communication, Dr Sani Kabir, a affirmé au Ministre de la Communication que son département ministériel est le légitime porteur de ce texte qui sera sans nul doute enrichi davantage pour la consolidation de la liberté de presse, de la démocratie et de l’Etat de droit. En lui remettant officiellement l’avant-projet de loi portant principes fondamentaux de la protection de la liberté de Presse au Niger, au Ministre de la Communication, Dr Sani Kabir fonde l’espoir qu’au vu de l’importance de ce texte prévu par la Constitution du 25 Novembre 2010 qu’il connaitrait un aboutissement dans les meilleurs délais.

Le Ministre de la Communication, M. Salah Habi Mahamadou a réitéré l’attachement du Gouvernement de la 7ième République sous la houlette du Président Issoufou Mahamadou et la conduite du Premier Ministre BRIGI RAFINI, à tout ce qui concourt à la promotion de la liberté de la presse au Niger et à la protection des journalistes dans l’exercice de leur profession. Il a aussi assuré sa disponibilité à œuvrer de concert avec le Conseil Supérieur de la Communication, pour assurer et garantir la liberté et l’indépendance des moyens de communication. Pour terminer, le Ministre Salah Habi, fonde l’espoir, au de la de cette cérémonie officielle, d’une collaboration plus intense et plus féconde entre le Conseil Supérieur de la Communication et le Ministère de la Communication.

 

 

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.

Commentaires