Communiqué de presse du CSC sur les conclusions de la session du mois de janvier 2017

par Admin-csc

Le Conseil Supérieur de la Communication a examiné et adopté, au cours de sa session ordinaire tenue du 23 au 27 janvier 2017, les points inscrits à son ordre du jour dont, entre autres, le rapport de monitoring sur l’accès aux médias publics au cours du deuxième semestre 2016.

Le rapport relève qu’au total, au cours du deuxième semestre 2016, treize (13) partis politiques, trente-une (31) associations et vingt-quatre (24) syndicats ont déposé quatre-vingt-trois (83) demandes de couvertures médiatiques dont soixante-neuf (69) accordées à titre gratuit et treize (13) à titre payant et une (1) non traitée par le Conseil Supérieur de la Communication.
De ces quatre-vingt-trois (83) demandes de couvertures médiatiques adressées au Conseil Supérieur de la Communication, le monitoring effectué par le CSC fait ressortir les constats suivants :
Au niveau de «Télé Sahel», sur les quatre-vingt-trois (83) demandes de couvertures accordées, trente-neuf (39) ont été diffusées dont trente (38) à titre gratuit, une (1) à titre payant. Deux (2) en attente et une (1) non traitée. Quarante une (41) demandes de couvertures médiatiques n’ont pas été diffusées.
Au niveau de «La Voix du Sahel», sur les quatre-vingt-trois (83) demandes de couvertures accordées, vingt-huit (28) ont été diffusées dont vingt sept (27) à titre gratuit et une (1) à titre payant. Cinquante cinq (55) demandes n’ont pas été diffusées.
Au niveau du quotidien «Le Sahel» et l’hebdomadaire «Sahel Dimanche», sur les quatre-vingt-trois (83) demandes de couvertures accordées, vingt-six (26) ont été effectivement publiées dont vingt-quatre (24) à titre gratuit, une (1) à titre payant et une (1) non traitée. Cinquante-sept (57) n’ont pas été publiées.
Au vu de ces constats, le Conseil Supérieur de la Communication, conformément à sa mission de veiller au respect de l’accès équitable et effectif des citoyens, des partis politiques, des syndicats et des associations aux médias publics, met en demeure, l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Niger, ORTN (Télé Sahel, Voix du Sahel) et l’Office National d’Edition et de Presse, ONEP, (Le Sahel et Sahel Dimanche) , afin de se conformer, sans délai, aux dispositions des articles 12 et 19 de la Délibération N°003/CSC du 12 juin 2013, déterminant les modalités d’accès des citoyens, des associations et des partis politiques aux médias publics.
Par ailleurs, la Plénière du CSC a relevé au cours de sa session de janvier 2017, la diffusion par certains médias privés, de prêches violents et intolérants et met en garde les responsables de ces médias par rapport à la diffusion de tels éléments susceptibles de troubler la quiétude sociale.

Fait à Niamey, le 30 janvier 2017
Pour la Plénière
Le Vice-Président
M. Ali Ousseini Sountalma

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.

Commentaires