Communiqué de Presse

par Admin-csc

Le Conseil Supérieur de la Communication s’est réuni en session ordinaire du 26 au 30 décembre 2016, à l’effet d’examiner les points inscrits à son ordre du jour dont, entre autres, les rapports des missions d’évaluation des cahiers des charges, de contrôle de conformité technique des médias et de sensibilisation des journalistes sur la préservation de la paix et de la quiétude sociale.

A l’issue de l’examen de ces rapports, la Plénière du CSC a relevé plusieurs irrégularités et a décidé de prendre les mesures suivantes :
1- Des mises en demeure à la radio privée KAKAKI FM, émettant à Filingué et à la radio communautaire TODI YABA FM, émettant à Makolondi, sans autorisation préalable du CSC, en vue d’arrêter immédiatement la diffusion de leurs programmes ;
2- Des mises en demeure aux radios privées ANFANI FM Konni et FARA’A FM de Gaya et aux Radios Communautaires d’Abalak, de Tchirozérine, de Gafati, de Koléram, de Takeita, afin qu’elles respectent, sans délai, les fréquences qui leur ont été attribuées;
3- Des mises en demeure aux relais du Groupe de Radio et Télévision CANAL 3 de Konni, Dosso et Gaya et de la radio FARA’A de Dosso, de cesser, sans délai, les diffusions des programmes autonomes afin de se conformer à leur statut de relais ;
4- Des mises en demeure à la radio privée HIT radio de Niamey et au relais de la radio AL’UMMAH FM de Doutchi de se conformer, dans les meilleurs délais, aux normes techniques d’installation et d’exploitation d’un service de radiodiffusion sonore ;
5- D’engager la procédure de retrait de toutes les fréquences en cessation d’exploitation à travers la tenue d’audiences publiques, dans un délai de deux (2) mois ;
6- Demande à toutes les Télévisions, Radios privées et communautaires qui n’ont pas déposé les rapports d’exécution de leurs cahiers de charges, de le faire dans un délai maximum de trois (3) mois.
7- Invite toutes les Télévisions, Radios privées et communautaires de corriger tous les manquements constatés lors des missions de contrôle de conformité technique, notamment, l’inexistence dans certains cas des balises de signalisation, l’haubanage, les câblages électriques, le paratonnerre, l’acoustique du studio, des prises de terre et paratonnerres, et dans d’autres la défectuosité des câblages électriques, de l’haubanage et de l’acoustique des studios.
Par ailleurs, la Plénière du Conseil Supérieur de la Communication a relevé, ces derniers jours, une escalade de l’intolérance politique et religieuse à travers les médias et les réseaux sociaux. A cet effet, la Plénière du CSC invite les acteurs politiques, associatifs et les citoyens à plus de modération et de tolérance, dans le respect du pluralisme d’opinions et exhorte les responsables des médias et les journalistes à plus de rigueur et de professionnalisme dans le traitement et la diffusion de l’information.

Fait à Niamey le 30 décembre 2016
Pour la Plénière,
Le Président du CSC
Abdourahamane Ousmane

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
conditions d'utilisation.

Commentaires